Réservé aux abonnés

Portrait culte d’une famille d’Inuits

09 déc. 2015, 23:34
/ Màj. le 10 déc. 2015 à 00:01
DATA_ART_9703155

En 1922, le cinéaste Robert J. Flaherty est allé filmer des mois durant le quotidien d’une famille d’esquimaux, au nord de la Baie d’Hudson. De cette initiative plutôt inédite pour l’époque, il a tiré un long métrage culte, considéré comme l’un des premiers chefs-d’œuvre du documentai-re: «Nanouk l’Esquimau». Dans ce film réalisé pour le grand fourreur parisien Révillon Frères, le cinéaste oscille entre immersion ethnographique et mise en scène de ses personnages, ce qui lui sera reproché, certains de ses contemporains allant jusqu’à l’accuser de manipulation. En effet, Robert Flaherty tantôt ...