Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Il soutire plus de 90 000 francs à sa «grand-mère» en quatre mois

Sous prétexte de gérer ses affaires, celui qui se disait son ami a réussi à extorquer plus de 90 000 francs en quatre mois à une octogénaire qu’il considérait comme sa grand-mère. Il a profité de sa vulnérabilité physique et psychique.

15 janv. 2019, 15:58
Le Tribunal doit rendre justice à une victime aujourd'hui décédée.

Une victime aujourd’hui décédée, un prévenu qui se mure dans son silence, la vérité est plus que jamais dans les mains de la justice. «Cette affaire me tient à cœur, a relevé le procureur Jean-Marie Ruede en préambule à son réquisitoire. Aujourd’hui, le Ministère public veut faire entendre la voix d’une grande absente, décédée seule et abandonnée de tous, et lui rendre justice.»

Les faits remontent à 2013 déjà. La victime, une artiste de 84 ans résidant à Epalinges, prend pension dans une maison d’hôtes d’une petite commune du pied du Jura. Elle a noué des liens d’amitié avec les propriétaires, ce qui lui permet d’avoir de la compagnie, étant elle-même sans famille.

Le Ministère public veut faire entendre la voix d’une grande absente, décédée seule et abandonnée de tous.
Jean-Marie Ruede procureur

Mais l’octogénaire a une santé physique et psychique fragile: elle souffre notamment de quelques troubles de la...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias