Réservé aux abonnés

L'année où Paléo a décidé de (re)devenir "underground"

Il y a les célébrités de la chanson et la nouvelle génération. Les deux peuvent se côtoyer sur la plaine de l'Asse.
25 août 2015, 16:13
data_art_9323348.jpg

Il y a bien sûr le Paléo version kermesse et grands noms de la musique qui se succèdent sur la Grande scène, et son public plutôt habitué à fréquenter l'Arena de Genève. Mais il y a aussi un autre Paléo, presque "underground", où des musiciens parfois radicaux présentent leur musique à un public plus habitué à fréquenter les clubs. De sorte qu'on peut à la fois voir ou revoir Johnny Hallyday, Sting ou Calogero, et des artistes moins connus - mais non moins talentueux - comme l'Orchestre tout puissant Marcel Duchamps, Larytta ou Hell's Kitchen. Si bien que le regard sur le festival des professi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois