Réservé aux abonnés

"L'expropriation n'est pas dans notre culture"

Jacqueline de Quattro parle de la modification de la Loi sur le marchepied.
05 août 2015, 15:52
data_art_5823570

Mardi dernier, le postulat du député socialiste Jean-Michel Favez, demandant à modifier la Loi sur le marchepied (lire La Côte de mercredi) , était soutenu par le Grand Conseil pour transmission au Conseil d'Etat. Le socialiste demande notamment dans son texte à ce que l'accès au marchepied soit autorisé pour les promeneurs et que, lors de chaque renouvellement de concession pour un port privé soit négocié une servitude de passage. Cheffe du Département de la sécurité et de l'environnement, Jacqueline de Quattro livre son sentiment.

Le Postulat Favez est désormais entre les mains du Conseil ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois