L'Usine à gaz comme poumon de la vie culturelle régionale

Le Conseil régional soutiendra l'association artistique tandis que la Ville renouvelle son aide financière.

14 janv. 2013, 06:39
data_art_6718113.jpg

Après le Festival des arts vivants (Far), le Conseil régional a décidé de marquer son soutien à l'Usine à gaz. Une convention liant l'organe intercommunal, la Ville de Nyon et l'association du lieu culturel a été ratifiée par les différentes parties vendredi. Le document prévoit un financement pour les cinq prochaines années afin de renforcer la promotion des artistes locaux.

Si le Canton et Nyon soutenaient l'Usine de longue date, l'apport du Conseil régional est une nouveauté. La convention prévoit une aide progressive qui se montera à 50 000 francs pour 2013 pour arriver à 100 000 francs en 2017. De son côté, la commune continuera à subventionner l'association à hauteur de 380 000 francs. Ce chiffre se montera même à 410 000 francs en 2017. Par ailleurs, la Ville comme la région ont promis "un petit plus" pour les festivités des 20 ans de l'établissement, prévues en 2015.

 

Promouvoir les artistes locaux

 

En échange de ces aides, l'Usine s'est engagée à promouvoir la culture à l'échelle du district ainsi qu'à collaborer, notamment en prêtant du matériel, avec les autres lieux et manifestations artistiques. "Un tel accord ne fait que renforcer la considération et la confiance que l'on porte à cet endroit, s'est félicité le chef de l'Exécutif nyonnais Daniel Rossellat. On offre de la sérénité et on garantit la pérennité de l'association." Cela permettra donc d'assurer la programmation de près de 70 spectacles par année dans l'institution nyonnaise. "L'objectif est que des artistes locaux puissent se produire sur scène mais également profiter d'une résidence, précise Gérard Produit, responsable de la culture au Conseil régional. Nous n'oublions toutefois pas les autres acteurs régionaux de la culture." Ceux-ci devraient ainsi pouvoir également profiter des contacts noués par l'Usine et de l'expérience de ses dirigeants.

 

Un signe pour le nouveau bâtiment

 

"Cette manne devrait nous pousser à aller plus loin, prévoit Pierre-Yves Schmidt, directeur du site. Nous pourrons notamment continuer à développer de nouveaux projets et engager une ou deux personnes supplémentaires à temps partiel." L'Usine à gaz souhaite ainsi répondre à des problèmes de sécurité, en hausse depuis une année.

"C'est une reconnaissance du travail effectué, se réjouit pour sa part Monique Chevalley Piguet, présidente de l'association. Cela montre qu'il y a une vraie volonté de soutenir nos projets artistiques qui impliquent des artistes locaux. C'est également un signe important en vue de la construction d'un nouveau bâtiment." Celui-ci sera principalement financé par la commune de Nyon, qui pourrait être aidée par le Conseil régional dans le cadre de son plan d'investissement. A ce propos, les résultats du concours d'architecture devraient être dévoilés à la fin du mois. "Si tout va bien, les travaux pourraient débuter en 2014" , pré dit Daniel Rossellat. LMO