L'Usine à Gaz navigue à vue pour la production de sa programmation

La salle de spectacle nyonnaise est suspendue à une décision communale, L’Usine à Gaz ne sait toujours pas si elle devra délocaliser ou non ses activités. On navigue à vue sur des tranches de deux mois en deux mois pendant ce temps-là.
13 janv. 2016, 11:29
Dans l'attente d'une décision politique, l'Usine à Gaz y va pas à pas en annonçant la programmation de ses spectacles par tranche de deux mois. (photo d'archive de Talisco aux Hivernales)

Alors, on délocalise ou pas les événements de l’Usine à Gaz? On n’est pas dans la meilleure des configurations à "l’Usine" ces dernières semaines car le Conseil communal n’a pas encore décidé quoique ce soit sur le projet polémique de nouvelle salle.

Si ce projet est validé, l’Usine à Gaz devra déménager. En cas de « non », elle devra continuer à remplir son mandat avec une programmation en ses lieux actuels. L’Usine à gaz doit donc se résoudre à naviguer «à l’aveugle».

Tout ce qu’elle sait, pour le moment, c’est qu’elle n’aura pas à revoir son organisation avant le début du mois de mars. «D’entente avec le Service de la culture, nous avons décidé de programmer les deux prochains mois en salle», indique Monique Chevallay Piguet, présidente de l’association.

Spectacle pour enfants à la Colombière

Onze soirées ou événements viennent ainsi d’être planifiés jusqu’au 4 mars. Avec une particularité: un spectacle pour enfants, le mercredi 20 janvier, qui aura lieu à la salle de la Colombière. Signe que l’équipe en place avait anticipé une possible saison à l’extérieur, souligne la présidente. «Des collaborations avec le Casino Théâtre de Rolle sont également envisagées, ajoute-t-elle, dans tous les cas, intra muros ou pas, la programmation s’étendra jusqu’au mois de juin.»

Vision du réel est dans l’expectative car l’Usine sert de lieu de réseautage pour professionnels du cinéma de son festival. Aux dires du municipal de la culture, Olivier Mayor, la manifestation devrait pouvoir bénéficier de la salle, que le Conseil communal dise oui ou non au projet. «En cas de oui, les travaux ne commenceraient en tout cas pas avant la fin avril», projette-t-il.Le Far, en revanche, a décidé de prendre les devants: que la nouvelle Usine passe ou non la rampe, il fera de la Salle communale le quartier général de son édition 2016. «Nous ne pouvions plus attendre. Il fallait que nous puissions avancer», confie sa directrice Véronique Ferrero Delacoste.

Le groupe DaveJohn sur la scène de l'Usine à Gaz en mai 2015.

par Antoine Guenot