Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La double belle histoire d’aquama

Après avoir reçu le Prix de l’innovation par le Conseil régional du district de Nyon, la start-up regorge de nouveaux projets.

04 avr. 2018, 00:01
DATA_ART_12054455

«C’est une réelle reconnaissance de la part de la région que d’avoir reçu ce prix. Ça nous a touchés et motivés à en faire encore plus», confie Willy Lionel Pomathios, fondateur d’aquama. Toujours en pleine évolution, la start-up, créée en 2013, connaît depuis une avancée fulgurante. Et pour cause, ses produits ménagers sont aujourd’hui considérés comme une petite révolution écologique.

Du sel, de l’eau et de l’électricité

C’est avec trois ingrédients simples qu’aquama constitue ses deux solutions nettoyantes: du sel, de l’eau et de l’électricité. Un principe qui repose sur l’électrolyse, une pratique vieille de plus de 200 ans, qui consiste à «charger» l’eau tout en figeant les bactéries; 100% biodégradables, les solutions sont pauvres en chlore, basiques ou alcalines.

«Notre détergent et notre désinfectant peuvent remplacer tous les produits de nettoyage. On peut tout nettoyer, même des avions», affirme l’entrepreneur. Aujourd’hui, aquama a déjà séduit...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias