Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La fanfare de Gland explore un pays merveilleux

La fanfare de Gland présente ses concerts ce week-end. Elle fera pour l'occasion un voyage au pays des contes.

22 mars 2018, 00:01
/ Màj. le 22 mars 2018 à 08:17
DATA_ART_12020065

«Il était une fois le merveilleux royaume Clédsol où les sujets, comme Rebecarre à la voix douce et mélodieuse, ne s’expriment qu’en musique...». Ainsi commence l’histoire d’ «Au pays des contes» qui est à découvrir lors de la soirée annuelle de la Fanfare de Gland, samedi à la salle communale (20h).

Bénéficiant depuis deux ans de la verve imaginative et poétique d’Amanda Girod pour les fils rouges de ses soirées, la phalange glandoise, dirigée pour la première fois au concert par Frédéric Pittet, emmènera le public dans les méandres mystérieux et captivants du royaume où la musique est reine.

Une première pour le chef

De «Celtic Fire» à «Alice au pays des merveilles», du «Seigneur des anneaux» à «Cry of the Falcon», faisant référence à la déesse germanique Freya qui apparaissait parfois sous la forme d’un faucon parmi les gens à la recherche de son mari, le programme musical illustrera différentes ambiances magiques hors du temps.

«Nous avons opté pour un programme exigeant, agréable à l’écoute. Les pièces de différents styles sont motivantes pour les musiciens et je suis très fier du travail d’interprétation réalisé durant cette saison. Je me réjouis de le faire découvrir au public», avance le chef.

Des solistes

Des solistes seront également mis en valeur: Amanda Girod se lancera au bugle dans l’interprétation de «Libertango» qui démontre le passage de Piazzolla du tango classique au tango nuevo, tandis qu’Olivier Brändly prendra la basse Mib pour jouer le fameux thème «Lady Nairne» du compositeur écossais Alan Fernie.

Quatre jeunes de l’Ecole de musique de Nyon rejoindront la fanfare pour la «Procession des sorcières» de Robert Buckley. «C’est un moment privilégié pour la société d’accueillir la relève et de partager notre passion commune», souligne Yannick Sublet, président. jfv

Votre publicité ici avec IMPACT_medias