Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La France dans tous ses états

Le samedi faisait la part belle aux artistes français. Petit tour d’horizon avec trois concerts qui n’avaient rien en commun entre eux.

23 juil. 2017, 00:09
Broken Back sur la scène des Arches

Nos voisins tricolores étaient représentés en nombre en cette soirée de samedi, de la musique traditionnelle corse en passant par le punk et le folk. Retour non-exhaustif sur trois concerts suivis en live.

>> A lire aussi : Renaud, le crépuscule d'un tout grand monsieur

Frissons avec I Muvrini

Le groupe corse est venu éclaircir le ciel avec leurs chants traditionnels. Les harmonies vocales se mélangent parfaitement avec des sonorités plus contemporaines pour un résultat bluffant et touchant. Un concert tout en sincérité et en douceur avec, en toile de fond, quelque chose de plus sacré. Une belle communion avec le public.

Broken Back, le gendre idéal

Il est beau avec sa barbe de hipster. Il est jovial et, en plus, il fait danser malgré la pluie. Après un concert sauvage plus tôt dans la journée qui a été amputé pour cause de problèmes techniques, Broken Back revenait en forme sur les Arches avec sa pop aux accents folk. Ses rythmes sont entêtants, parfois répétitifs, mais il affiche un grand sourire et se plait à dialoguer avec le public.

Il a d’ailleurs présenté ses musiciens (une bassiste avec un pied dans le plâtre et un batteur) en fin de concert et même les techniciens. La classe. Il conclut son concert en disant : « on aura très envie de revenir » et nous donne rendez-vous à Sion, le 11 août.

Mat Bastard donne de sa personne

Le chanteur de Skip The Use, tatoué et finissant le concert torse nu, parfois vulgaire, fait sauter les spectateurs avec son punk-rock ressemblant à du Sum 41 par moment. Il ne craint pas le bain de foule ni d’interpeler les spectateurs.

Il chante en anglais et en français. Il reprend même du Louise Attaque ou le tube « Ghost » de son ex-groupe pour le grand bonheur des fans.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias