Réservé aux abonnés

La Jeunesse de Gilly a tapé pour chasser cette satanée année 2020

Si peu de traditions ont survécu à ce Nouvel An ère Covid-19, certains ont mis tout leur cœur pour préserver un peu de l’esprit des Fêtes. A l’image de la Jeunesse de Gilly qui a sorti ses tambours et tapé pour chasser l’année 2020.
02 janv. 2021, 14:24 / Màj. le 02 janv. 2021 à 16:00
La Jeunesse s'est séparée en deux groupes. Ici, de gauche à droite: Antoine Turin, Yann Turin, Aurélien Rolaz et Mathéo Vahlé.

Jeudi 19h, une pluie fine humidifie implacablement l’atmosphère incroyablement tranquille qui règne au centre du village de Gilly. Peu de lumière aux fenêtres, auberge communale fermée, même les voitures se font rares. Nous sommes le 31 décembre, mais l’heure ne semble pas à la fête.

Soudain, d’abord lointains, les tambours de la Société de jeunesse de Gilly viennent rompre le silence. Un groupe de quatre musiciens frappent avec entrain les peaux de leur instrument. Quelques minutes plus tô...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois