Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La Municipalité prévoit d'uniformiser les zones à 20 et 30 km/h

Actuellement, chaque secteur à ses propres caractéristiques. Cette situation complique la cohabitation entre les différents usagers de l'espace public.

29 août 2016, 17:22
Selon Daniel Rossellat, la zone de rencontre derrière la gare est en fait une "zone de rencontre à risques".

Dans son postulat de janvier dernier, le conseiller communal Jacques Pittet (PLR) dénonçait le manque de sécurité dans certaines zones limitées à 30 km/h. Il constatait un laisser-aller de la part des conducteurs dans lesdites zones, puisque toutes ne sont pas aménagées de la même manière. Au centre de ses préoccupations figuraient également la nécessité de créer un passage pour piétons au carrefour entre la Vy-Creuse et de la rue St-Jean, et de rétablir ceux situés à la jonction de la rue de la Porcelaine et de la rue de la Colombière.

En réponse à Jacques Pittet, Roxane Faraut-Linares, la nouvelle municipale de la mobilité, a rappelé que la législation fédérale sur les zones à 30 km/h ne prévoit pas l’installation de passage piétons. Seules exceptions: la réponse à des besoins de priorités particuliers des piétons aux abords des écoles ou des EMS.

 Pour cette raison, il ne sera pas possible d’installer de nouvelles bandes jaunes au sol aux endroits souhaités par le conseiller communal. "Il faut que l’on travaille l’aménagement des rues et reprendre toutes les zones 30 créées les unes derrière les autres pour les uniformiser", précise-t-elle. Des solutions sont d'ores et déjà envisagées dans le secteur de Vy-Creuse et au carrefour entre la rue de la Porcelaine et celle de la Colombière.

Retrouvez l'article complet ainsi que les réactions dans nos éditions payantes de ce mardi

Votre publicité ici avec IMPACT_medias