La Ville de Nyon valorise des lieux pour les musiques actuelles

Face à la pénurie de locaux de répétition, la Ville valorise le travail de deux associations de musiciens en leur accordant des baux et des lieux.

25 mai 2016, 17:12
Un des locaux de répétition de l’association Noise Populi, rue de Rive 11

Le travail associatif du Groupement des musiques actuelles de Nyon (GMAN) et de Noise Populi porte ses fruits. Face à la pénurie de locaux de répétition, la Ville a exprimé son soutien à la création musicale en attribuant un nouvel espace de travail de au GMAN dans l’ancienne Voirie Bourgogne.

L’association Noise Populi, créée fin 2014, bénéficie pour sa part d’un nouveau bail afin d’améliorer la gestion du bâtiment sis rue de Rive 11, et anciennement régi par trois baux individuels. «Symboliquement, c’est important, estime Romain Gomis, un des musiciens fondateurs de Noise Populi. Créer une association génère de l’émulation entre les membres, de l’échange de compétences et de matériel."

 

Retrouvez l'article complet dans nos éditions du jeudi.