Réservé aux abonnés

Le bilan d’un écolo atypique

Jean Bischofberger ne se représentera pas lors des élections communales de 2016. Retour sur plus de dix ans d’engagements.
04 janv. 2016, 23:30 / Màj. le 05 janv. 2016 à 00:01
Nyon, samedi 19 décembre 2015

Portrait de Jean Bischofberger, qui fait le bilan de sa carrière politique, à sa maison à Nyon



Sigfredo Haro Portrait Jean Bischofberger, Nyon

marie-christine fert

m-c.fert@lacote.ch

Jean Bischofberger est une voix singulière au sein du Conseil communal. Une voix qui en irrite certains, notamment chez les Verts, parti qui l’a exclu de ses rangs au cours de cette législature. D’autres, au contraire, saluent un certain courage qui l’a conduit à badigeonner en 2008 des affiches de l’UDC parce qu’il estimait qu’elles étaient ignobles, sans se cacher, en plein jour. Un acte qui lui a valu d’être condamné à verser une amende de l’ordre de 500 francs non pas au parti, mais à la société d’affichage. Celle-ci avait déposé plainte parc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois