Le commerce local, si proche et parfois si loin

Durant un mois, nous braquons notre projecteur sur ce secteur. Alors, poussez la porte du magasin avec nous.
09 nov. 2021, 05:00
CommentairesSIte - Edito

On l’a maintes fois condamné. On le disait moribond, qu’il ne se relèverait pas de la pandémie. Mais il est toujours là, et bien là. Le commerce local fait bien plus que survivre, et c’est tant mieux. Que ce soit dans les villages ou au cœur des cités, les magasins de proximité font le sel de l’économie locale, la diversité de notre quotidien.

Ce n’est évidemment pas toujours rose le soir au fond des boutiques, au moment de faire la caisse. Mais ces petits indépendants savent généralement s’adapter, se renouveler et mettre en valeur leur savoir-faire, leur originalité.

Un mois durant, nous avons décidé de braquer notre projecteur sur ce secteur économique et ses acteurs. A l’heure des courses en ligne et du tourisme d’achat, comment font-ils pour tirer leur épingle du jeu? Doivent-ils justement se tourner vers l’e-commerce? Et les clients, que viennent-ils chercher dans ces échoppes?

Nous allons répondre à toutes ces questions et bien d’autres. Prendre le pouls de ces petits patrons, interroger des spécialistes, démontrer la richesse et la vitalité de cette vaste branche.

Pour ce premier volet, nous sommes allés à la rencontre d’un florilège d’épiciers de village qui sont parfois le seul commerce de leur commune. Comment jonglent-ils avec leur assortiment pour être au plus près des besoins de leur clientèle?

Nous vous invitons à pousser la porte du magasin avec nous. Entrez, c’est toujours ouvert!

Michel Jotterand, rédacteur en chef

par Michel Jotterand