Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

«Le golf, ça conserve», affirment les trois nonagénaires du Domaine Impérial

Jeudi, un tournoi particulier s’est déroulé sur le 18 trous, réunissant les super-seniors, dont trois joueurs âgés de 90 ans.

02 août 2016, 23:32 / Màj. le 03 août 2016 à 00:01
DATA_ART_10351648

Jean-Pierre Debaz, de Genève, Charles Friedrich, de Rolle, ainsi que le Glandois Emile Bollhalder ont été les vedettes du tournoi de golf senior organisé jeudi au Domaine Impérial. Non pas que ces trois personnages aient squatté les premières places, mais bien parce que c’est en leur honneur, de nonagénaires ou presque, que leur ami Oscar Kneubuehler a mis sur pied cette compétition à laquelle a pris part une septantaine de seniors (55 ans et plus) dont vingt super-seniors (75 ans et davantage).

Si les plus «jeunes» ont parcouru les 18 trous en quête d’un résultat individuel, les vétérans l’ont fait en équipes de trois, cumulant ainsi les meilleurs coups de chacun. C’est que, même à cet âge avancé, il s’agit de ne pas rêvasser sur le parcours, chaque équipe prenant le départ toutes les neuf minutes. «Cela peut paraître stressant comme ça, explique Oscar Kneubuehler, mais cela ressemble à n’importe...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias