Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le Vaud: de nouveaux pensionnaires à La Garenne

Plusieurs animaux débarquent dans le parc. Tour d’horizon des nouveaux venus.

16 janv. 2018, 06:30
Une des deux chouettes effraie qui ont intégré le parc.

A la Garenne, c’est l’heure des grands changements. Le parc animalier se prépare à accueillir de nouveaux pensionnaires à poils et à plumes. Alors que la nature est encore endormie sous son manteau d’hiver, le parc organise des lieux de vie douillets pour ses nouveaux pensionnaires. Si, pour la plupart, il faudra attendre le printemps, certains d’entre eux ont déjà fait leur apparition.

Chouettes blessées

Les premières à faire leur entrée en scène sont deux chouettes effraie des clochers, qui tirent leur nom du lieu où elles aiment nicher. Elles ont été recueillies jeunes, à la tombée du nid. Blessées, elles ont été soignées par le Centre ornithologique de réadaptation de Genthod. «Malgré les soins, elles ont gardé des problèmes à une aile et ne peuvent pas voler ni être relâchées», explique Michel Gauthier-Clerc, directeur de la Garenne.

«Nous en soignons régulièrement. Comme elles nichent près de l’homme, elles entrent...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias