Le Vaud: trois jours après l'incendie de la salle polyvalente, il ne reste que des débris

Tard ce lundi soir, les pompiers parvenaient à maîtriser l'incendie. Retour sur les lieux deux jours plus tard, pour constater les dégâts.
07 juil. 2016, 18:00
Après le drame, il ne restait plus grand chose du bâtiment.

En arrivant sur les lieux après le terrible incendie qui s’est déclenché lundi dans l’ex future salle de gymnastique, les débris ne fument plus. Mais les séquelles sont encore prégnantes. Une odeur de brûlé, omniprésente, rappelle que le brasier n’est pas si loin et n’est pas un simple cauchemar sans lendemain. Peu de gens s’aventurent dans les environs. Les rares voitures ralentissent pour observer, mais ne s’attardent que peu sur les lieux. Les promeneurs passent, tournent la tête mais continuent leur chemin. Leurs yeux dans le vide lorsqu’ils font face aux décombres trahissent encore le récent traumatisme.

Au sol, disposés parmi la multitude de débris, deux arroseurs automatiques, éparpillant de l’eau de gauche à droite, et inversement, tournent pour éviter que les foyers dissimulés sous la tôle du bâtiment effondré ne prennent plus d’ampleur. Lundi, les pompiers ont été à pied d’œuvre la journée durant, parvenant enfin à maîtriser l’incendie après dix heures de combat.

La vidéo ci-dessous témoigne non seulement de l'incendie mais également de l'ampleur des dégâts, deux jours plus tard.

Depuis jeudi matin, une pelleteuse s’active pour abattre les rares structures et échafaudages qui tenaient encore debout. «D’ici demain soir, tout devrait être en bas, espère Edgar Cretegny, le municipal en charge des constructions. La prochaine étape c’est d’évacuer et de dégager le tout le plus rapidement possible.»

Retrouvez l'article au complet ainsi que l'ensemble des réactions dans nos éditions payante de ce vendredi 08 juillet 2016

par Fabien Darvey