Les cigognes éclopées trouvent refuge à La Garenne

Le parc animalier de La Garenne accueille maintenant deux cigognes. Les nouvelles venues pourraient recevoir de la visite dès le 8 juin, jour prévu pour la réouverture du parc.

28 avr. 2020, 16:00
La Garenne accueille maintenant deux cigognes d'espèces différentes.

Deux cigognes ont fait leur arrivée dans le parc animalier de La Garenne. Les oiseaux, âgés d’à peine une année, sont nés dans des parcs animaliers en France et en Suisse. Ils ont été installés dans un nouvel espace construit pour l’occasion.

A lire aussi : Coronavirus: gros soucis financiers pour les parcs animaliers romands

L’un des animaux est noir, l’autre blanc. Il s’agit de deux espèces très différentes qui sillonnent le ciel de la Suisse romande. La cigogne blanche peut être aperçue lorsqu’elle migre en grands groupes et fait parfois des pauses dans les champs pour s’alimenter. Elle n’hésite pas à construire son nid immense sur les toits humains.

Pas de réintroduction

La noire, elle, est bien plus discrète. Elle voyage souvent seule ou en petites formations en volant très haut, ce qui rend son observation difficile. Pour nicher, elle choisit des vastes forêts et reste en hauteur.

Les deux cigognes de La Garenne ont toutes deux un handicap. La claire est malvoyante tandis que la foncée est atteinte à une aile. «Elles n’étaient pas destinées à être relâchées, car elles sont nées en captivité et il n’y a pas de programmes de réintroduction pour ces espèces», indique Michel Gauthier-Clerc, directeur du parc animalier.

Les visiteurs devraient pouvoir les admirer dès le 8 juin, date évoquée pour la réouverture des parcs zoologiques.