"Les résultats ont moins d'importance que le jeu produit"

Tour d’horizon avec Luis Pereira, manager-général du Stade Nyonnais avant la réception de Breitenrain (samedi 16h à Colovray). Les "jaune et noir" ont besoin de points.

19 nov. 2015, 13:51
Luis Pereira, le manager-général du Stade Nyonnais.

"Au deuxième tour, on travaillera sur notre réel projet. Il est important et très solide mais on a besoin de temps», martèle Luis Pereira. Après une longue traversée du désert, des choses positives se dessinent, enfin, du côté de Colovray, à en croire le manager-général du Stade Nyonnais.

Lorsque Luis Pereira évoque les tâches inhérentes à son rôle, le citoyen de Genève explique: «Jusqu’à maintenant, le travail administratif a pris beaucoup de temps. A notre arrivée, nous avons été contraints de travailler dans l’urgence. Nos priorités étaient l’équipe fanion et tout le secteur administratif.»

Une première équipe qui, au terme des quinze matches du premier tour, a connu des fortunes diverses. Samedi, face à Breitenrain (16h à Colovray), les «jaune et noir» entament les matches retours avec trois points d’avance sur le premier relégable. Une situation qui n’inquiète aucunement le directeur-général. «Les résultats ont moins d’importance que le jeu produit, le travail effectué et le contenu de nos diverses prestations, répond Luis Pereira. On connaît nos points forts et nos points faibles. Le contingent sera rééquilibré pour le second tour. Il subira peut-être d’importantes modifications. Sans faire de folies, on veut se développer selon le principe de la croissance naturelle.»