Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Nouveau temple des malakoffs

Le jeune Christophe Heiniger a repris les rênes de l’Ecusson vaudois géré depuis plus de trente ans par sa tante.

22 août 2016, 23:31
/ Màj. le 23 août 2016 à 00:01
Eysins, Ecusson vaudois, Vendredi 19 août 2016, Nouveau tenancier Christophe Heiniger, Photos Céline Reuille Christophe Heiniger

marie-Léa collardi

info@lacote.ch

Un vent de jeunesse souffle dorénavant sur l’Ecusson vaudois, un établissement plus que centenaire. Il y a quelques mois, Elisabeth Luder, la tenancière depuis trente-quatre ans, a décidé de passer le témoin à son neveu Christophe Heiniger.

Le trentenaire, un enfant d’Eysins, a débuté des études scientifiques avant de changer complètement de cap. Il fréquente ensuite l’Ecole hôtelière de Genève et effectue divers stages dans la région. Et le soir, il trouve le temps de passer un bachelor en gestion auprès de la HEG avec comme spécialisation le management durable.

Comme trouver un emploi dans ce domaine n’est pas chose aisée, lorsqu’il apprend que sa tante souhaite arrêter, il se dit que ce métier, lui qui y a déjà goûté, peut lui convenir. «J’aime les contacts et je ne me voyais pas dans un bureau. En plus, je savais que je pouvais compter sur le soutien de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias