Nouvelle step à Gland: un député de Luins interpelle le canton

L’affaire de la future step glandoise est remontée au canton, par le biais d’un député de Luins. Il demande des explications au Conseil d’Etat.
09 nov. 2021, 18:30
Le terrain choisi pour la nouvelle step est celui du secteur du Lavasson, à Gland.

La discussion monte d’un ton. Ou plutôt, d’un échelon politique. Ce mardi, le projet de la future step de Gland est arrivé jusqu’aux oreilles des députés vaudois, par la voix de l’un d’entre eux, comme le rapporte «24 heures»

Et celui-ci vient justement de la commune de Luins, voisine territoriale du futur centre d’épuration des eaux, qui devrait être construit au Lavasson. Dans une interpellation développée devant le plénum ce mardi, le député UDC Jean-Marc Sordet s’inquiète notamment de savoir si le canton surveille suffisamment les communes sur ces dossiers très techniques. 

Une réponse dans les trois mois

«Quels sont ses moyens d’appuyer, voire d’intervenir, lorsqu’une politique publique est gérée de manière problématique?» s’interroge-t-il dans ce texte également signé par divers députés de la région. 

Jean-Marc Sordet demande également au gouvernement vaudois de se prononcer sur les mesures prises pour gérer le risque que les eaux ne puissent plus être traitées conformément, soit celle de geler temporairement les constructions massives. Le Conseil d’Etat devra répondre lors d’une prochaine séance, dans un délai de trois mois. 

par Laura Lose