Novartis veut s'étendre sur son site de Nyon-Prangins

Le site de Novartis de Nyon-Prangins augmentera significativement sa capacité de production de médicaments d'automédication.
07 août 2015, 11:16
Le site de Novartis de Nyon-Prangins augmentera significativement sa capacité de production de médicaments d'automédication, a annoncé ce jeudi le groupe bâlois lors d'une conférence de presse tenue à Nyon.

Le site de Novartis de Nyon-Prangins augmentera significativement sa capacité de production de médicaments d'automédication, a annoncé ce jeudi le groupe bâlois lors d'une conférence de presse tenue à Nyon.

Dans le cadre de son projet d'investissement à long terme, l'amélioration des infrastructures complémentaires sera également concernée, comme l'espace administratif, la cantine ou les parkings.  Ces changements amélioreront l'en vironnement de travail de tous les employés sur le site, y compris ceux qui travaillent dans des bureaux traditionnels.

Le site de Nyon-Prangins, ainsi que trois autres usines qui fabriquent des produits OTC (Over the Counter, soit les produits de comptoir, qui sont également disponibles en vente libre, réd), font partie de la nouvelle stratégie globale de Novartis. La chaîne de production utilisera une combinaison des ressources du groupe bâlois ainsi que celles des fournisseurs externes pour assurer les différents niveaux d'approvisionnement des marques OTC.

Le site de Nyon-Prangins se concentrera sur la porduction de volumes importants de produits semi-solides et des liquides. L'usine du Nebraska aux Etats-Unis produira quant à elle des produits solides et en poudre.

Le site de Jamshoro à Porto Rico comme celui du Pakistan seront "multifonctionnels" en charge de la fabrication  de produits et des emballages pour le géant de la chimie bâloise.