Bus et trains régionaux passent à la cadence du week-end en semaine

Dans le sillage des CFF, les transporteurs régionaux réduisent leurs dessertes. Dans la région morgienne, on se déplacera comme un dimanche tandis que dans le district de Nyon, ce sera au rythme du samedi.

19 mars 2020, 18:31
A Nyon comme à Morges, les transports publics régionaux lèvent le pied dès lundi prochain et s'alignent sur les CFF qui ont réduit leurs dessertes ce jeudi.

Les CFF et Car Postal ont levé le pied dès ce jeudi, réduisant leur offre de transport. Sur les lignes secondaires, c’est lundi que bus et trains régionaux ralentiront la cadence.

En vertu de l’ordonnance sur la coordination des transports dans l’éventualité d’événements, il revient aux CFF et à CarPostal de coordonner les mesures de l’Office fédéral de la santé publique relatives au trafic ferroviaire et au trafic voyageurs régional sur route. «L’objectif est de mettre en place un concept uniforme de réduction de l’horaire, coordonnée à l’échelle nationale, explique Stéphanie Ponthus, porte-parole des Transports publics nyonnais et du Nyon-St-Cergue. Quelques différences peuvent néanmoins subsister entre compagnies en raison d’effectifs restreints.»

Région morgienne au rythme dominical

C’est ainsi que dès lundi 23 mars, les bus du MBC, ainsi que le train Bière-Apples-Morges appliquera son horaire du dimanche, même en semaine. Cependant, du lundi au samedi, des courses supplémentaires matinales seront proposées sur les lignes urbaines 701, 702, 703 et 704 du lundi au samedi matin et sur les lignes régionales 730, 735 et 750 du lundi au vendredi matin. Par ailleurs, pour les dessertes 742 et 760 qui ne voient passer aucun bus les dimanches, un horaire spécial allégé sera mis en place.

Dans le district de Nyon, comme un samedi

Dans la région nyonnaise, les usagers perdront avant tout les cadences à la demi-heure sur les bus régionaux et au quart d’heure sur le «p’tit train rouge». Tout le réseau passe à l’horaire du samedi, en semaine, dès lundi.

Les courses nocturnes du week-end, récemment mises en place, sont suspendues dès ce vendredi soir et pour une durée aussi indéterminée que les événements exceptionnels en cours.

L’info solidaire par l’équipe de «La Côte»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction de «La Côte» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de la crise que nous traversons tous. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.