Réservé aux abonnés

Claude Uldry, discrétion et assiduité obligent

Entré au Conseil en 1986, l’indépendant brigue un 3e mandat. Et souhaiterait garder le Service des bâtiments.
20 déc. 2015, 23:02
/ Màj. le 21 déc. 2015 à 00:01
Nyon, mardi 24 novembre 2015

Portrait de Claude Uldry, candidat aux élections municipales à Nyon



Sigfredo Haro Portrait Claude Uldry, Nyon

propos recueills par Rodolphe Haener

rhaener@lacote.ch

Claude Uldry, on vous présente comme quelqu’un de fiable dans votre travail?

Peut-être est-ce dû à mon travail au Service des bâtiments que j’exerce depuis dix ans, et à ma méthode de travail: j’essaie toujours de déposer des préavis bien préparés. Et ne suis pas connu pour des dépassements de budgets. De même, je laisse toujours le temps aux commissions pour que toutes les questions trouvent des réponses. J’ai commencé en 1986 au Conseil, et je pense connaître un peu le fonctionnement des institutions politiques. Je sais qu’il ne sert à rie...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois