Coronavirus: la lettre aux aînés de Myriam Favre

«La Côte» propose une lettre adressée aux personnes les plus concernées par le Covid-19. Aujourd’hui elle est signée par la Nyonnaise Myriam Favre, lectrice de «La Côte» qui adresse ses mots à sa belle-maman.

30 avr. 2020, 07:00
lettre

Nyon, le 19 avril 2020

Chère Mamé,

Ici, au milieu de ce printemps ensoleillé et précoce, les fêtes de Pâques n’ont pas eu la même saveur pour tous. Habituée à cette période de rassemblements familiaux comme pour beaucoup d’entre nous, je ne peux m’empêcher de penser très fort à vous, Mamé, l’aïeule de notre famille, exilée depuis plus de vingt ans pour une douce retraite à quelque 550 kilomètres d’ici.

Pour vous, après cinq mois d’isolement, chaque nouvelle fête pascale annonce le retour de la belle saison.

A partir de cette période, vos enfants, petits-enfants, parents et amis, à tour de rôle descendent passer quelques jours de vacances à vos côtés et ceci jusqu’à la fin de l’automne.

Ces moments de retrouvailles sont l’occasion de partager de bons moments que ce soit en discutant de nos vies, de la vie en général, des projets journaliers, du planning des repas, de nouvelles recettes à découvrir et élaborer ensemble, d’apéritifs préparés dans votre cuisine et appréciés parfois en compagnie de vos voisins sur votre terrasse ombragée lorsque le soleil trop chaud décline derrière votre maison, puis de repas plaisants et variés selon les goûts et les envies de chacun, la liste est longue…

Malgré vos déjà 87 ans, jamais vous n’oubliez de nous montrer votre affection au travers de petites attentions personnalisées.

Votre mémoire, vous l’entraînez en faisant des mots croisés ou en répondant dans votre salle à manger aux questions de jeux télévisés, mais aussi en restant connectée par téléphone et messagerie à toute votre smala.

Aujourd’hui vos seules visites ponctuelles restent celles de votre infirmière, passant jour après jour pour vos soins, et la venue irrégulière depuis les mesures de confinement de votre femme à tout faire vous amenant vos courses.

Les journées doivent vous sembler longues.

De notre côté, nous espérons de ne pas avoir à attendre trop longtemps pour vous revoir et vous serrer à nouveau dans nos bras.

Je souhaite à toutes les familles éloignées autant par la distance que par le confinement d’avoir la force de se réjouir de ces retrouvailles qui marquent nos vies.

Myriam

 

Si vous désirez contribuer, et écrire votre lettre à nos aînés, vous pouvez adresser votre prose (1500-2500 signes) à entraide@lacote.ch.

Ces lettres sont lues dans l’émission de la RTS «Porte-Plume» diffusée du lundi au vendredi de 11h à 11h30. Une opération en partenariat avec «Le Nouvelliste», «Le Quotidien jurassien», «Le Journal du Jura», «La Liberté», «Vigousse» et le mensuel «Générations».

 

L’info solidaire par l’équipe de «La Côte»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction de «La Côte» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de la crise que nous traversons tous. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.