Réservé aux abonnés

La sécheresse les conduit à l'abattoir

Depuis trois semaines, les vaches sont deux foix plus nombreuses qu'usuellement à partir à l'abattoir.
25 août 2015, 16:16
data_art_9341749.jpg

FABIENNE MORAND (TEXTE)

fmorand@lacote.ch

Elles étaient 72 bêtes lundi matin à descendre des bétaillères au parc chevalin de Signy. Non pas pour aller brouter l'herbe foulée il y a encore peu par les festivaliers de Paléo, mais pour être pesées, taxées, présentées pour la mise, puis, éventuellement, objets de surenchères, avant de remonter dans un camion qui les conduira à l'abattoir. "Depuis trois semaines, les marchés accueillent deux fois plus de bêtes qu'habituellement" , souligne Claude-André Fardel, gérant de la Société coopérative Vaud Genève des producteurs de bétail de b...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois