Réservé aux abonnés

Laissé pour mort en Tchétchénie, Christoph Hensch vit aujourd’hui pour aider à survivre

Rescapé d’un massacre en Tchétchénie lors d’une mission avec la Croix-Rouge en 1996, le Nyonnais Christoph Hensch a créé une association pour soutenir psychologiquement les travailleurs humanitaires victimes de drames. Portrait.
02 mars 2022, 14:18 / Màj. le 02 mars 2022 à 19:00
25 ans après, Christoph Hensch est retourné pour la première fois sur les lieux du drame

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois