Réservé aux abonnés

Lea Sprunger: «C’est tentant d’aller ouvrir le frigo tout le temps»

Après l’annonce du report des Jeux olympiques de Tokyo, les athlètes de la région doivent revoir leurs plans. Durant un mois, «La Côte» part à la rencontre des treize sportifs du cru, qui rêvaient de prendre part à ces JO. Episode 10: la spécialiste du 400 m haies, Lea Sprunger.

21 avr. 2020, 11:31
Lea Sprunger peut s'entraîner chez elle, à Gingins, où elle avait construit une salle de fitness de fortune.

Comment avez-vous vécu l’annonce du report des Jeux?

Ce n’est pas une super bonne nouvelle, mais on s’y attendait. Ça faisait quelques semaines que la situation devenait compliquée pour les athlètes et qu’on demandait un report. Il y avait énormément de pression mise sur le dos du CIO, donc on savait que la décision allait être prise. Même si c’est tout à fait compréhensible, ça reste une petite déception parce que ça fait quatre ans qu’on prépare cet ob...