Les Biennois de Puts Marie enchantent Paléo

Le groupe de rock indé arty a montré beaucoup de sensibilité dans sa musique. Leur son corsé et hypnotique a eu un effet positif et euphorisant sur la foule du Club Tent. Le groupe quasi-romand a enchaîné après le concert par une vente de leur tout nouveau vinyle "Masoch 2" aux fans restés après le concert.
25 août 2015, 16:13
Nyon, mercredi 22 juillet 2015
Festival Paléo Festival Nyon. Portrait de Puts Marie

Sigfredo Haro

Puts Marie a marqué les esprits de Paléo ce mercredi soir au Club Tent. Les cinq musiciens de Bienne ont joué avec intensité. Avec une dose de théâtralité assez chargée, le chanteur Max Usata s’est déhanché avec nonchalance dans son short de parfait plagiste. Leur deuxième EP en deux ans «Masoch 2 » sortira à la rentrée, une rencontre à l'espace presse à l’occasion de leur passage à Nyon est l'occasion d’en savoir plus sur le groupe et sa musique avec Max et le guitariste Sirup Gagavil.

Quand Puts Marie voyage en France voisine, c’est en famille. Le groupe suisse allemand (le plus admiré en Suisse romande ces deux dernières années pour le très bel EP "Masoch"), avait apprécié son premier "gig" sur la petite scène Loggia des Eurocks début juillet. Le père du chanteur Max Usata était là pour voir le concert et espérer rencontrer Sting. Il était de retour ce mercredi soir pour voir son fils jouer… juste avant Sting. Puts Marie semble coller aux basques de l'ex-Police. 

Mais au lieu de parler de Sting, Max Usata cite Alfred Cortot, un pianiste classique mort à Nyon, qu'il vient de découvrir en revenant de Bretagne. "Un ami fan de musique a acheté un vinyle de ce musicien sur un marché aux puces et j'aime beaucoup." Eclectique, le chanteur Max cite aussi le rock indie-atmosphérique de Black Rebel Motorcycle Club entendu récemment pour la première fois à la radio, le rap underground de Tyler the Creator, une vraie «tuerie» avec ce flow très posé et calé sur des boucles assez sombres.

"Masoch 2" bientôt distribué

Quand on parle de musique avec Puts Marie, il faut nuancer, Sirup Gagavil dit sa déception de voir "peu de choses de bien sortir de nos jours, de voir des groupes de rock tourner en rond. Les Stones refont les mêmes choses album après album…" Alors quoi de mieux que de faire ce qu’on aime après tout. Puts Marie a préparé avec soin la sortie du deuxième volet de "Masoch" en reprenant des titres composés lors des premières sessions de travail et remisés dans l’armoire car pas prêts à la publication à l’époque. Ces titres vont revivre! 

L'éclectisme du groupe Puts Marie peut se ressentir dans le choix des influences citées en interview. Quant aux chansons du groupe, elles peuvent prendre des routes surprenantes et convoquer des références musicales et culturelles très variées. C'est la richesse du groupe: créer des chansons qui ont une identité forte. Max Usata: "chaque chanson a son histoire en effet... Ce sont des œuvres différentes mais entre elles il y a un fil rouge…" et Sirup Gagavil, le guitariste d’abonder dans son sens "les paroles et les thèmes peuvent être liés entre les chansons."

"S’améliorer dans la recherche de fantaisie"

"J'ai surtout voyagé aux Etats-Unis. C'est un luxe de l'avoir fait. A part ça je n'ai pas beaucoup de luxe... à part la carte Cumulux (il montre un pub pour la carte de fidélité à côté de son paquet de cigarettes en rigolant)... S'exporter, ça aide, ça permet d’avoir des idées, de l'esprit, de s’améliorer dans la recherche de la fantaisie, ça donne un point de vue différent."

L'été pour Max Usata est animé d'un projet parallèle pour une tournée aux Etats-Unis avec un trio jouant de la disco italienne des années 80, c'est conceptuel. Pour Sirup, des changements sont aussi en vue à court terme. "Ces dernières années, j'avais un magasin d'instruments de musique, j'en fabriquais. C'est un domaine qui m'intéresse mais pour ce qui concerne la vente, j’ai abandonné, on doit se battre contre des marchands d'instruments venus d’ailleurs... Alors je me concentre sur le travail en studio avec des groupes de Bienne."

Actif mais pas hyperactif, Puts Marie termine tranquillement sa tournée d’été et repartira sur les routes de Romandie à l’automne prochain.

Puts Marie en interview version originale à la recherche d'un lac à Paléo, enfin si j'ai bien compris:

 

Puts Marie "Masoch", Two Gentlemen Records