Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les décos de Noël se meurent

Les rues de la ville paraissent bien tristes en cette veille de réveillon. Au grand dam des chalands. A qui la faute?

22 déc. 2015, 23:14
/ Màj. le 23 déc. 2015 à 00:01
DATA_ART_9741352

clémentine prodolliet

cprodolliet@lacote.ch

Tristounet. Le mot revient en boucle dans la bouche des chalands interrogés sur le climat qui règne actuellement dans les rues marchandes de Nyon. Exit les cascades lumineuses, les faux pères Noël et les vitrines animées: hormis quelques sapins offerts par la Société industrielle et commerciale (SIC) Nyon, cette année, c’est service minimum. A Rolle et à Morges pourtant, le décompte des artéfacts flamboyants est tout autre. Et que dire des grandes métropoles où chants de Noël, stands de vin chaud, et autres animations festives sont légion?

Une chose est sûre, cette atmosphère «tristounette» n’encourage pas la fièvre acheteuse. «Quand on voit ce qui se fait ailleurs, ça ne donne vraiment pas envie d’entrer dans les magasins, relève Alex, 21 ans, gymnasien. Je ne sais pas ce qui se passe cette année, on dirait que plus personne ne fait d’effort pour retrouver l’esprit de Noël....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias