Réservé aux abonnés

Les restaurateurs parfois soulagés par la fermeture générale et imposée

L’arrêté du Conseil d’Etat qui interdit, dès mardi à 6 heures, l’ouverture de tout établissement public n’est guère contesté chez les professionnels de la restauration. Mais l’inquiétude demeure pour la sauvegarde économique de la branche.

16 mars 2020, 21:03
Les cuisines de restaurant resteront vides au moins jusqu'à la fin du mois d'avril.

«Si on m’avait dit un jour que moi, défenseur des milieux de la restauration, j’en appellerai à la fermeture générale des établissements publics, je n’y aurais jamais cru», lâche Gilles Meystre, président de GastroVaud. C’est pourtant bien lui qui, après avoir consulté son comité cantonal, a lancé cet appel dimanche soir, notamment via Facebook. Sa demande a été avalisée dans le paquet de mesures de l’arrêté prononcé ce midi pa...