Réservé aux abonnés

Quand le succès ne dure pas...

Il y a les valeurs sûres, les dinosaures, ceux qui s'accrochent et ceux qui, après avoir arpenté le top 50, ont terminé dans le décor.
25 août 2015, 16:12
data_art_9315155

RODOLPHE HæNER

rhaener@lacote.ch

Ils déboulent sur les radios, les télévisions, d'un coup, sans crier gare, avec un tube, parfois deux, multiplient les scènes et les festivals puis... vivotent quelque temps avant, parfois, de disparaître complètement. Eux, ce sont ces artistes qui ont connu les joies d'un succès national ou planétaire mais qui n'ont pas su, ou pu, durer. A Paléo, plusieurs d'entre eux sont venus chanter leur tube le temps d'un été. Citons notamment Pow Wow, Big Soul, Grant Lee Buffalo ou Miro (lire encadré). Ces apparitions fulgurantes sur le marché musical change...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois