Tribunal: une classe de gymnasiens nyonnais se frottent à la justice

Une classe de 26 gymnasiens a assisté à un tribunal de police hier à Nyon. Le prévenu est accusé de menace, contrainte et d'infraction à la loi fédérale sur les étrangers.
13 janv. 2016, 18:03
Le Tribunal de police doit se prononcer sur une affaire impliquant un oncle et son neveu, d'origine tunisienne.

Une enseignante du Gymnase de Nyon a souhaité emmener sa classe assister à un procès pour clore un semestre de droit.

Les jeunes, âgés de 15 à 17 ans, ont été servis. Le procès a donné lieu à un coup de théâtre, le plaignant décidant, en cours d'audience de retirer sa plainte. Par ailleurs, l'affaire pouvait faire écho à leur vécu. Le prévenu était accusé de menaces à l'encontre de sa famille, proférées sur facebook. En outre, il aurait obligé son neveu, le menaçant d'un couteau, à se rendre chez sa soeur pour mettre ses menaces à exécution. 

Les gymnasiens ont eu l'opportunité de découvrir qu'il n'est pas facile de démêler le faux du vrai, le plaignant livrant à la présidente des versions parfois contradictoires. Le prévenu risque d'être condamné pour contrainte et infraction à la loi fédérale sur les étrangers, la menace ayant été abandonnée.

Récit demain dans l'édition payante du "Quotidien de La Côte". 
 

par Jocelyne Laurent