Réservé aux abonnés

Un animal sous le sapin

Offrir un chat ou un chien n’est pas forcément une bonne idée. Les SPA misent sur la prévention.
27 déc. 2015, 23:45
/ Màj. le 28 déc. 2015 à 00:01
SPA Nyon Dolce chat tigré mâle castré né en 2001 SPA Nyon Dolce

Nombre d’animaux de compagnie ont été offerts à Noël, comme chaque année; avant d’être retournés après les fêtes? Pour contrer cette tendance, les sociétés protectrices des animaux (SPA) d’où ils proviennent ont chacune leur recette. Les unes redoublent de prévention, d’autres interrompent carrément les adoptions.

Il en est ainsi à la SPA de la Chaux-de-Fonds, où il est impossible d’adopter un chat entre la mi-décembre et début janvier. En raison de nombreux retours d’animaux après les fêtes, le refuge pour chats a instauré cette mesure préventive depuis une dizaine d’années, a dit à Nicolas Me...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois