Un mari aurait abusé de trois des enfants que son épouse gardait comme maman de jour

Comme presque toutes les affaires d'abus, deux versions s'affrontent. Celle des trois victimes, âgées de 3 à 6 ans, et celle de leur abuseur qui clame son innocence. La Cour tranchera.

07 déc. 2015, 15:31
Le Tribunal correctionnel de la Côte, à Nyon, entend ce lundi un pédophile présumé.

En 2012, à Nyon, une maman de jour s'est vu retirer séance tenante la garde de tous les enfants qu'elle gardait. Si elle n'a rien à se reprocher, ce n'est pas le cas de son mari. Il est accusé d'actes d'ordre sexuel avec des enfants ou sur une personne incapable de discernement. Lui jure qu'il n'a rien fait. Mais les versions des trois enfants que son épouse gardait n'ont jamais variés. La relation des faits qui ne peuvent sortir de leur imagination eu égard  à leur très jeune âge, semble crédible aux différents professionnels qui les ont entendus.

La défense remet en question les conclusions de l'expertises, qui estime "hautement probable que les enfants disent la vérité". Pour l'avocat, la plus âgée des victimes, six ans au moment de la dénonciation, aurait très bien pu tout inventer et inciter les deux autres enfants de 2 et 4 ans, à raconter des histoires. L'avocat demande l'acquittement de son client, alors que le Ministère public requiert 3 ans de prison, dont deux ans avec sursis durant trois ans. Le jugement est attendu lundi prochain.