Nyon veut améliorer son réseau de bus urbains

La Ville de Nyon estime notamment que le bord du lac est mal desservi en transports publics.
25 janv. 2021, 18:19
La Ville estime que plusieurs améliorations doivent être menées.

Entre 2014 et 2019, la fréquentation du réseau de bus urbains de Nyon et Prangins a augmenté de plus de 100%. C’est dire si la réorganisation de ces lignes ainsi que le passage à la cadence au quart d’heure ont porté leurs fruits. Mais la Ville de Nyon n’en a pas fini avec ses transports publics: elle déposera lundi au Conseil communal une demande de crédit de 90 000 francs pour étudier les améliorations à apporter au réseau. Car selon ses premières évaluations, plusieurs points laissent encore à désirer.

Par exemple? Le fait que les bus stationnent en permanence sur la place de la gare lors de remises à l’heure. Cela engorge le secteur. Ces stationnements pourraient ainsi être déplacés ailleurs sur la ligne. Selon les autorités, il est également nécessaire de mieux desservir le bord du lac et en particulier le secteur du débarcadère et des commerces ainsi que le Musée du Léman. Si l’étude se concrétise, ses effets pourraient se déployer sur le terrain dès 2024.

par Antoine Guenot