Réservé aux abonnés

Paléo, en quête de garanties, se raccroche à un plan «parallèle»

Cet été, le festival nyonnais ne pourra pas se tenir dans son format traditionnel, en raison de la crise sanitaire. Mais les festivaliers pourraient malgré tout vibrer avec une manifestation de taille réduite, étalée sur cinq semaines. Décision définitive fin mars.
18 févr. 2021, 13:00
La foule devant la Grande Scène, ce ne sera pas encore pour cette année.

«C’est un coup dur. Mais contrairement à l’an dernier, où l’effet de surprise était fort, cela fait plusieurs mois qu’on s’y prépare.» Comme aime à le répéter Daniel Rossellat, le patron du Paléo Festival Nyon, «on est courageux mais pas téméraires». Aussi l’inéluctable couperet est-il tombé, ce jeudi matin: la 45e édition, reportée l’été dernier, ne pourra pas avoir lieu en juillet prochain, du moins pas sous sa ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois