Réservé aux abonnés

Pas de panique sur la plaine de l’Asse

Pascal Viot, responsable sécurité, fait le point à un peu plus d’une semaine de la première édition «post-attentats».
11 juil. 2016, 00:05
Mercredi, 25 Juin 2014.

Portrait de Pacal Viot, Responsable de la securite a Paleo. SECURITE PALEO 2014

Propos recueillis par antoine guenot

aguenot@lacote.ch

Peut-on parler d’un «après 13 novembre» pour les organisateurs de spectacles?

Le fait que ces attentats aient touché une salle de concert a évidemment provoqué une réaction importante dans le milieu. Très vite, les organisateurs d’événements ont noué des contacts entre eux, pour échanger sur cette nouvelle problématique. En France et dans un deuxième temps en Belgique, il y a aussi eu une pression de principe de la part des autorités. Pour inciter les organisateurs à prendre de nouvelles mesures. Mais, opérationnellement, cela reste...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois