Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Pendant dix ans, elle a défendu l’intérêt des commerces

Après dix ans de bons et loyaux services, Béatrice Fornerod fait le bilan de la présidence de la COOR.

29 août 2016, 23:37
/ Màj. le 30 août 2016 à 00:01
Morges, vendredi 19 aovªt 2016

Portrait de Bv©atrice Fornerod, directrice de la Coordination des commervßants de Morges (COOR), v† la Confiserie Fornerod v† Morges. Bv©atrice Fornerod presente son bilan de dv©part de la direction de la COOR



Sigfredo Haro Portrait Bv©atrice Fornerod, Morges

A la tête de la confiserie-chocolaterie l’Arlequin à la Grand-Rue avec son mari, Béatrice Fornerod fait partie intégrante de la vie des commerces morgiens.

Depuis dix ans, elle est engagée à la présidence de la coordination des commerçants de Morges (COOR), association qu’elle quittera au printemps 2017. «Elle a été fondée en 2008 et était dirigée par M. Planchamp, j’ai repris le flambeau en 2009. Auparavant, trois grandes associations de quartiers fédéraient une synergie entre leurs commerces. Je présidais déjà celle de la Grand-Rue. Les dix ans, on peut bien les compter», sourit-elle.

Les commerces morgiens vont plutôt bien

Aujourd’hui, seuls les commerçants de la rue Louis de Savoie, représentés par Cécile Hussain-Khan, restent une entité à part entière au sein de la COOR. Pour Béatrice Fornerod, la société qu’elle préside est forte d’un bon mélange commercial: «Environ 250 enseignes sont enregistrées à Morges et 180 font partie de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias