Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Personnalité La Côte: un nouveau souffle culturel

Au premier tour, l’association nyonnaise Hapax 21 est arrivée en troisième position du classement. Rencontre.

24 janv. 2017, 09:58
/ Màj. le 24 janv. 2017 à 10:03
Nyon, vendredi 10 novembre 2016
Collectif Happax21, candidats au prix personnalité de La Côte à Nyon. Aurélia Joly (monteau blue), Damien Andrievici (bonnet noir), Clément Wegmann (blond), Alexandre Kaspar (cheveux noirs, t-shirt blanc, veste gris), Gilian Golay (veste brune) et Victoria Etchepareborda (veste noire)

Sigfredo Haro Collectif Happax21, Nyon

Clubs, bars, restaurants, squats. Depuis un peu plus d’une année, les membres du collectif Hapax 21 tissent leur toile un peu partout dans la région toujours avec cette même ambition: proposer des événements culturels portés par une scénographie spécialement conçue pour l’occasion.

On les a ainsi vus redécorer de fond en comble l’Usine à gaz pour des soirées pluriartistiques ou organiser dans deux café-restaurants nyonnais un concours d’arts visuels et un défilé de mode. En bref, la bande est sur tous les fronts et ses événements ne cessent de gagner en popularité. Pour preuve, nos lecteurs l’ont hissée à la troisième place du podium, lors du premier tour de notre concours.

Pour voter cliquez ici

Combler un manque

Pour la dizaine de membres d’Hapax – des étudiants qui affichent tous une petite vingtaine d’années au compteur – tout est parti de ce constat: l’offre culturelle locale ne serait plus en phase avec les goûts de leur génération. «Plutôt que d’aller à Lausanne ou Genève chercher le genre de soirées qui nous manquait, on s’est dit qu’il fallait les créer à Nyon», explique le Nyonnais Damien Andrievici, membre fondateur.

Mais le collectif s’est aussi rendu compte que son entourage local regorgeait de talents artistiques. «Nous avons remarqué qu’il y avait un vrai potentiel dans la région, raconte Alexandre Kaspar, lui aussi Nyonnais et moteur d’Hapax, on s’est dit que nous pouvions le mettre en valeur.»

«Osmose», l’événement inaugural de l’association a eu lieu en mars 2016, à l’Usine à gaz. Un carton. Plus de 500 entrées ont été comptabilisées grâce à des fêtards provenant de tout l’arc lémanique. Le collectif a organisé depuis plus d’une dizaine de rendez-vous culturels.

Une ligne exigeante

On l’a dit, la vocation de l’association est d’être pluridisciplinaire. Reste que c’est la musique qui lie ses membres le plus fortement. «Notre principe fondateur, c’est la musique funky et groovy, des années 70 à aujourd’hui. On est à peu près les seuls à proposer ce genre-là», indique Damien Andrievici. Car, non, lorsqu’ils se muent en DJ’s, les Hapax ne donnent pas dans la disco mainstream de boîte de nuit. «Nous diffusons des morceaux peu connus, qui ont été chinés dans les magasins spécialisés ou aux puces», poursuit Alexandre Kaspar. Aujourd’hui, l’objectif de l’association est de trouver des locaux pour entreposer son matériel déco et se créer des bureaux. Poursuivre l’organisation d’événements bien entendu, et pourquoi pas monter une web radio.

Mais au fait, Hapax, ça veut dire quoi? Le terme désigne un mot qui n’a qu’une seule occurrence dans la littérature. «Nous l’avons transposé à nos événements, pour exprimer le fait qu’ils sont tous différents, qu’ils n’ont pas de précédents», éclaire Damien Andrievici. Une ligne que le collectif tient avec brio.

Comment voter pour votre favori?

-Votez pour un des cinq candidats par SMS au 363 (1 fr.), envoyez LC PERSONNALITE+code 

Code 01 pour André Borschberg, Code 02 pour Louis Derungs, Code 03 pour Hapax 21, Code 04 pour les Scouts, Code 05 pour Lea Sprunger ou en ligne sur ce lien http://www.lacote.ch/dossiers/personnalite-la-cote-2016/

-Par courrier: «La Côte», Personnalité 2016, route de saint-Cergue 293, CP 1256, 1269 Nyon 1.

-Par Internet: http://personnalite.lacote.ch

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias