Réservé aux abonnés

Philippe Zeller était un homme droit et de convictions

Philippe Zeller a servi son pays durant de nombreuses années. Il est décédé samedi.
25 août 2015, 16:11
data_art_9301814.jpg

Le divisionnaire Philippe Zeller s'est éteint samedi dernier, dans sa huitante-troisième année, vaincu par un cancer qui le rongeait depuis deux ans. Cette défaite de ce général deux étoiles, face à l'inexorable maladie, sera paradoxalement sa dernière victoire: celle de l'acceptation.

Ce Lausannois d'adoption, de sang bernois par son père, pasteur libriste, et italien par sa mère, s'est destiné à la carrière d'officier instructeur d'infanterie après une première étape riche et colorée d'instituteur à Saint-Cergue. Vite repéré par des chefs prestigieux (Gérald Monod, Raymond Gafner, Roch de Di...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois