Référendum à Coppet: la Municipalité rectifie l'argumentaire des référendaires

La Municipalité de Coppet a apporté quelques corrections et précisions à l'argumentaire produit par le comité référendaire sur les travaux de la Route suisse. Les Copétans ont reçu un tous-ménage jeudi.
03 mars 2017, 18:28
/ Màj. le 05 mars 2017 à 10:30
Le projet remis en cause par les référendaires a déjà été validé par Tannay et Founex. Le Conseil communal de Mies doit encore se prononcer.

Alors que la récolte des signatures bat son plein pour le référendum sur la requalification de la Route suisse, la Municipalité de Coppet a diffusé un rectificatif de l’argumentaire des référendaires. Le tous-ménages qui a atterri jeudi dans les boites aux lettres des habitants reprend plusieurs points avancés par les référendaires et corrige "certaines allégations" afin de "permettre aux citoyens de se prononcer en toute connaissance de cause."

Coût du projet, dette communale, processus décisionnaire ou encore rôle du Conseil régional, la Municipalité aborde de nombreux aspects du dossier dans une démarche qui se veut  objective. Il faut dire que la Municipalité n’est pas autorisée à faire part de son point de vue à ce stade et devra attendre le lancement officiel de la campagne pour faire valoir ses arguments si le référendum devait aboutir. "Nous avons effectivement un devoir de réserve, explique le syndic Gérard Produit. Nous nous sommes d’ailleurs assurés auprès de la préfecture que notre démarche respectait cette obligation."

Mais pour Martin Steib, le coordinateur du comité référendaire, le mal est fait. "A mon sens, l’objectif de ce texte est bien de nous mettre des bâtons dans les roues. Et ce n’est pas fairplay. Un référendum cela demande beaucoup de travail." Selon le Copétan, la Municipalité aurait dû garder ces cartouches pour un probable débat public, car Martin Steib est catégorique: "Nous récolterons les signatures qu’il nous faut, la dynamique est là."

par Gregory Balmat