Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

A Echichens, les moutons remplacent tracteur et herbicide

Des ovins plutôt qu’une faucheuse à essence pour désherber entre les rangs de vignes et prendre soin des sols: la méthode est ancestrale, mais elle connaît un regain d’intérêt dans la région.

17 févr. 2020, 19:00
A Echichens, les brebis de Quentin Vuilleumier travaillent d’octobre à fin mars dans les vignes de Catherine Cruchon, œnologue.

Vingt brebis qui pâturent librement sur près d’un hectare de vignes, pour quoi faire? Pour remplacer le tracteur à essence et les herbicides, pour faire joli dans le paysage mais aussi, surtout, pour prendre soin des sols. Ecologique et malin. «L’animal va oxygéner le terrain en le piétinant et le fertiliser avec ses excréments, le tout sans abîmer le pied des ceps, ce qu’un tracteur ne pourra jamais faire», éclaire Catherine Cruchon, 32 ans, œnologue et petite-fille du vigneron Henri Cruchon.

A lire aussi : Ces petits gestes faciles et bons pour l’environnement

A Echichens, les «moutondeuses» œuvrent sans répit d’octobre à fin mars pour venir à bout des trente-deux hectares du domaine avant l’apparition des premiers bourgeons. Et c’est du beau boulot. «L’herbe est coupée à la perfection et le sol est aéré, léger, équilibré, revitalisé. C’est que du plus pour nous», poursuit la vigneronne végétalienne.

L’animal va oxygéner...
Votre publicité ici avec IMPACT_medias