Réservé aux abonnés

Se choisir une vie après la danse

Depuis 1993, une association offre son aide aux danseurs professionnels en période de reconversion. Et au sein de son comité, un élu bien connu des Nyonnais: Olivier Mayor.
31 déc. 2012, 00:01
data_art_6688280.jpg

On connaissait la difficile reconversion du sportif professionnel, beaucoup moins celle du danseur, tout aussi délicate. Crise identitaire, perte de statut social, précarité, des problématiques complexes auxquelles se heurtent aussi ces artistes d'élite en fin de carrière. Une deadline qui se situe généralement au milieu de la trentaine, si le manque d'engagements ou une blessure ne sont pas venus y mettre un terme plus tôt.

Fondée en 1993, l'association Reconversion des danseurs professionnels (RDP) tente d'&...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois