Tartegnin: le premier Mondial de fondue a attiré 3500 personnes

Le Mondial de fondue, premier, du genre, a cartonné samedi au Pays du bon vin. Quelque 3500 visiteurs se sont déplacés, tandis que 125 concurrents s'affrontaient en catégorie amateurs et professionnels.

23 nov. 2015, 12:20
Tartegnin, Samedi 21 novembre 2015, 1er Mondial de fondue, dégustation des fondues par le jury, Photos Céline Reuille

Les organisateurs avaient tablé sur 2000 visiteurs. Ils ont été surpris en bien! Samedi, le premier Mondial de fondue a attiré 3500 personnes. Stéphane Jayet, président du comité d'organisation, estime que 2000 fondues ont été servies tout au long de la journée.

Un succès incroyable pour cette première édition mise sur pied à l'initiative du vigneron Serge Dentan, aussitôt soutenu par tout le Groupement des vignerons de Tartegnin. Et une belle vitrine pour le Gruyère AOP et notre plat national.

Quant au concours lui-même, il a attiré 125 concurrents, amateurs et professionnels, eux-mêmes départagés par un jury composé d'amateurs et de professionnels. Philippe Chevrier, grand chef étoilé, était le président des professionnels. Dans la catégorie des pros, ce sont deux fromagers de La Praz, Nicolas Hauser et John Haldemann, qui ont remporté la mise.

Le Quotidien de La Côte a brillé

Quant aux amateurs, représentés par 80 fondus de fondue, ils ont démontré qu'une bonne fondue est l'affaire de tous. Parmi eux, une équipe de "La Côte" s'est distinguée. Laura et Yves Philipona ont terminé en finale, se qualifiant haut la main, parmi les 80 autres concurrents. Ils ont affronté 12 autres amateurs en fin de soirée samedi, ainsi que le verdict du jury pro. Même s'ils n'ont pas été désignés comme champions amateurs de la meilleure fondue au monde, la compétition a eu comme un goût de victoire. "Philippe Chevrier s'est arrêté devant notre caquelon et nous a lancé: elle est excellente. C'est déjà une victoire", lançait Laura Philipona à l'issue de la finale.

Le couple de Bursinel avait choisi de miser sur des produits très locaux pour concocter leur fondue, réalisée à base de Gruyère AOP, évidemment, mais également d'un fromage fabriqué à La Rippe appelé "le tonneau". Le couple y a ajouté de l'échalote, ainsi que du Chasselas et un alcool fort faits par le père d'Yves Philipona, à Bursinel même. "Cela a été une expérience extraordinaire, concluait Laura Philipona, jamais on n'aurait pensé arriver en finale!". Le Bursignac y est peut-être pour quelque chose.