Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Terrasse essentielle à l’assise... financière

Cela fait vingt ans que le festival prend de la hauteur avec vue sur la Grande scène. Petit tour d’horizon subjectif des perceptions de l’édifice.

12 juil. 2017, 21:48 / Màj. le 13 juil. 2017 à 00:01
DATA_ART_11359936

Didier Sandoz

didier.sandoz@lacote.ch

En deux décennies, la Terrasse de Paléo s’est imposée comme un emblème symbolique du territoire festivalier des hauts de Nyon. Premier édifice érigé, dès le mois de juin, il transforme le terrain de l’Asse en une arène, il suscite des réactions diverses.

Ceux qui aiment

Les sponsors et leurs invités

En premier lieu, on peut citer les sponsors et leur kyrielle d’invités – quelque 800 convives par soirée dans les espaces privés, auxquels il faut ajouter plusieurs centaines de consommateurs au bar du premier étage, accessible uniquement aux détenteurs d’un badge ou d’un bracelet doté de la lettre T. «Aujourd’hui, cela paraît difficile de convaincre une entreprise de soutenir le festival si elle ne peut valoriser cet engagement en y réalisant des opérations avec sa clientèle, constate Chantal Affentranger, responsable des relations avec les sponsors. Tous les grands open air d’Europe se sont dotés de pareils espaces...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias