Tribunal: un compagnon violent échappe à la tentative de meurtre

Parce que l'intention de tuer sa compagne n'a pas convaincu le Parquet, celui-ci a renoncé à retenir la tentative de meurtre.
25 août 2015, 16:09
En 2008 déjà, à Nyon, une femme avait succombé aux agressions de son mari.

Depuis des années, des antécédents notamment en 2007 avaient envoyé sa compagne à l'hôpital sans suite judiciaire, un Portugais de cinquante ans battait sa compagne. En 2013, c'est allé un petit plus loin et la bagarre, qui avait commencé dans l'appartement, s'était terminée sur le balcon du 3e étage, où la victime s'était réfugiée pour appeler à l'aide. Son compagnon l'y avait rejointe et, selon des versions qui divergent, il aurait tenté de la faire basculer au bas de l'immeuble. Pour le Parquet, cependant, l'homme n'avait pas l'intention de la tuer, mais plutôt de la faire rentrer dans l'appartement, de manière à éviter que les voisins assistent à ses actes de violences. Le Ministère public a donc renoncé à la tentative de meurtre, lui préférant la mise en danger de la vie d'autrui. 

Détails d'audience dans nos éditions de jeudi.