Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Trop de tabourets au bar à pâtes?

Pomodoro a écopé d’une amende préfectorale pour excès de places assises. Son patron clame sa bonne foi, lui qui n’offre pas plus neuf places assises.

19 déc. 2017, 00:01
DATA_ART_11792180

Fondateur et directeur des points de vente et foodtrucks Pomodoro, Pierre Gerbex est un spécialiste des pâtes. Mais ces jours, c’est sur la patate qu’il en a gros. «Quand je fais une bêtise, je veux bien payer une amende, mais dans ce cas-là, je suis écœuré», clame le résident d’Eysins qui s’est vu sanctionné d’une amende préfectorale de 500 francs, auxquels il faut ajouter les 50 francs de frais et désormais une rallonge de 30 francs en guise de rappel.

Motif: il a exploité, à Coppet, un établissement sous la forme d’un tea-room sans être au bénéfice d’une licence. En d’autres termes, Pierre Gerbex proposait, dans son petit local de la Grand-Rue 30, une surface de consommation pouvant accueillir plus de 10 clients voire davantage, selon les estimations.

Or Pomodoro, à Nyon comme à Coppet, fonctionne sans licence, bénéficiant d’une exception mentionnée à l’article 3 de la Loi sur...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias