Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un jardin d’enfants sans murs

Il n’y a quasiment pas de jouets dans ce jardin d’enfants pas comme les autres; mais plein d’occupations en forêt.

01 sept. 2016, 23:56
/ Màj. le 02 sept. 2016 à 00:01
Le Vaud, mardi 18 août 2016

Portrait d'Anne Di Tullio au jardin d'enfants La ferme des lutins à Le Vaud



Sigfredo Haro Portrait Anne Di Tullio, Le Vaud

dominique suter (Texte) sigfredo haro (Photo 1), ldd (2, 3, 4)

suter@lacote.ch

Pour faire comprendre aux parents qu’il vaut mieux habiller leurs enfants correctement, rien de tel qu’une invitation un samedi pour leur faire prendre connaissance des occupations qu’Anne Di Tullio Maghe propose à leurs chérubins, hiver comme été. Car à peine arrivés, les petits âgés de deux ans et demi à cinq ans et demi partent en forêt. «Il existe de multiples occupations en dehors des murs de notre yourte, explique la responsable de la Ferme des lutins, à Le Vaud. Par exemple, à l’aide de leur «empreintoscope», ils peuvent partir sur la trace des animaux. A l’automne, ils fabriquent des abris de feuilles pour les hérissons, observent la vie des escargots, alors qu’au printemps, ils plantent des graines d’arbres qu’ils verront ensuite pousser au fil des mois. La nature est pleine de divertissements. La yourte nous...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias