Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une journée à oublier pour les CFF

Le lancement du nouvel horaire a fâché les pendulaires.

11 déc. 2012, 00:01
data_art_6642234.jpg

contessa@lacote.ch

"C'est une journée un peu noire pour nous, ce n'est pas le démarrage que nous espérions." Patricia Claivaz, porte-parole des CFF s'est réveillée optimiste, mais elle s'est couchée avec le moral dans les chaussettes. "Je m'excuse auprès de la clientèle." La porte-parole s'est montrée catastrophée en voyant les usagers qui voyageaient debout dans les couloirs, les images des quais bondés et les réseaux sociaux qui s'enflammaient. Les CFF avaient promis aux usagers que leur vie allait changer dès lundi: les treize rames à deux étages leur offriraient un siège et davantage de confort; la situation a été tout autre. C'était le changement mais en pire, comme dans un métro parisien aux heures de pointe.

La faute à la météo

Le coupable est tout désigné: la météo qui est venue gripper les machines. "Le froid, la neige et le gel ont provoqué des problèmes techniques engendrant des retards qui s'accumulaient,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias